Immobilier

Le rôle des Organismes de Placement Collectif en Immobilier

Les Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) ainsi que les Sociétés d’investissement immobilier cotées (SIIC) ont un nouveau concurrent : Organisme de Placement Collectif dédié à l’Immobilier dont l’acronyme est OPCI.

Nature de l’OPCI

Il s’agit d’une solution d’épargne conçue pour le grand public même s’il arrive que des OPCI soient lancés pour intéresser les investisseurs institutionnels. C’est le cas des OPCI qui revêtent le statut d’une Société de placement à prépondérance immobilière à capital variable ou SPPICAV, ainsi que de ceux qui constituent des Fonds de placement immobilier ou FPI. L’OPCI relève de l’AMF. Par conséquent, pour être opérationnel, il doit obtenir un agrément accordé par cette institution.

Objectifs

Un OPCI investit dans des achats d’immeubles pour ensuite les faire louer. Les OPCI ont le droit d’acquérir, soit directement soit en recourant à un intermédiaire, n’importe quels types d’immeubles. Ils sont également habilités à ordonner des constructions. Enfin, ils peuvent investir dans des travaux d’aménagement pour que les immeubles puissent convenir à une location.

Structure du portefeuille

Les actifs immobiliers représentent 60 % du portefeuille d’un OPCI. Il doit également détenir une liquidité représentant au moins 10 % de ce même portefeuille. Les actifs financiers forment le reste de son portefeuille. Cet organisme est autorisé à contracter des emprunts dont le montant correspond à 40 % de celui de l’ensemble de ses actifs immobiliers. Ce crédit sert uniquement à la réalisation d’achats immobiliers ou à effectuer des travaux. Pour répondre aux demandes de rachats de parts, il peut envisager d’emprunter une somme égale à 10 % de ses actifs financiers.

Mesure de protection

Les petits épargnants dans les OPCI sont protégés par la loi. Cette dernière limite le nombre de parts ou d’actions proposés au rachat par un actionnaire qui possède plus de 20 % d’un OPCI. Le retrait inattendu de ce type de gros porteur de parts est susceptible d’avoir un effet néfaste sur l’équilibre financier de l’OPCI et de pénaliser les autres porteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *