Immobilier

Fraude immobilière : comment faire pour s’en protéger ?

Le marché de l’immobilier est un marché qui séduit beaucoup d’investisseur. Par la même occasion donc, il attire aussi un grand nombre de fraudeur. Heureusement, il est bel et bien possible d’éviter de tomber dans les pièges.

Les différentes sortes de fraude immobilière

Les types de fraudes immobilières sont multiples. Par contre, on distingue deux types de fraudes qui touchent la plupart des propriétaires. La première fraude est relative aux transferts de titre. Il est possible de se faire voler son titre de propriété. La personne malintentionnée qui détient le document peut alors ensuite vendre le bien concerné ou faire une demande de nouvelle hypothèque sur le bien. La seconde, quant à elle, c’est la fraude en forclusion. Il s’agit d’une fraude qui est liée à la difficulté des propriétaires à payer leur dus. Dans ce genre de cas, les fraudeurs proposent aux victimes de faire un transfert de titre de propriété pour qu’en échange elles puissent obtenir un prêt qui leur aidera à payer leur dette.

Les méthodes efficaces pour rester à l’abri des fraudes

La première chose à faire est de mener des recherches. Cela consiste à mener son propre enquête en ce qui concerne toutes les personnes avec qui on décide de faire affaire. Il est aussi conseillé de rassembler toutes les renseignements essentiels sur les sociétés et les tiers qui offrent des prêts ou qui assure la gestion des fonds d’investissement. Puis, il ne faut jamais se laisser facilement séduire par les offres alléchantes. Les offres immobilières qui semblent être trop beau pour être vrai cachent souvent anguilles sous roche. Il faut alors faire très attention. Aussi, la meilleure manière d’éviter de se faire avoir par des arnaqueurs est de ne jamais passer par des intermédiaires dans toutes les démarches, que ce soit pour faire des prêts ou encore pour la vente/l’achat d’un bien. En effet, les mauvaises personnes élaborent surtout diverses stratégies frauduleuses dès qu’elles trouvent une opportunité de s’infiltrer en tant qu’intermédiaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *